Présentation du genre

Le Japon, 1954. Réveillé par des essais nucléaires menés dans le Pacifique, un hybride cauchemardesque de dinosaure (le gigantisme, l’aspect général) et de dragon des légendes (le souffle de feu) déchaîne sa colère sur Tokyo, annihilant tout ce qui bouge sous ses grosses papattes et détruisant des immeubles entiers d’un seul coup de sa monstrueuse queue XXL (ça te la coupe, hein, Rocco?).

Exorcisme du traumatisme d’Hiroshima et Nagasaki sur fond de revanche inéluctable de la Nature, « Godzilla » marque la naissance du daikaiju eiga (« film de grandes bêtes étranges », souvent abrégé en kaiju eiga) et d’une icône de la culture pop, le Big G demeurant, avec plus de 30 films à son actif (sans compter les séries et dessins animés), l’incontestable « King of the Monsters ». Le film impose la société de production Toho comme la spécialiste du monstre japonais à la sauce « taille » et donne au genre son maître, le réalisateur Ishirô Honda.

Dans le sillage de Gojira (son nom originel, contraction de « gorille » et « baleine »), une armée de Béhémoths destructeurs aux patronymes aussi exotiques que leur look va envahir les salles obscures : Rodan le ptéranodon, Gamera la tortue volante (inventée par Daei, la concurrente de la Toho), King Gidorah l’hydre à trois têtes, Mothra la mite sympa, Kimkardashian le boule atomique… Tout ce joli monde se croisant parfois au gré des films pour des bastons homériques, dans la grande tradition des combats de monstres initiés par Universal dans les années 40.

Les monstres géants n’ont pas attendu Godzilla pour crever l’écran : les dinosaures du « Monde perdu » (1925) et « King Kong » (1933) avaient montré la voie. Godzilla lui-même s’inspire largement du Rhedosaurus de « La créature des temps perdus » (1953), animé par le génial Ray Harryhausen (oui, celui du combat des squelettes de « Jason et les Argonautes »). Mais les monstres japonais se distinguent par leur ambivalence (Godzilla est, selon les films, protecteur ou menace du Japon), leur taille plus colossale, leur pouvoir de destruction supérieur et surtout, par la technique utilisée pour les mettre en scène.

Alors que les Américains recourent à l’utilisation de maquettes de monstres animées en stop-motion (animation image par image), Eiji Tsuburaya, responsable des fx de « Godzilla », perfectionne le suitmation (diminutif de suit animation) : un acteur endosse le costume du monstre et se livre aux pires exactions dans des villes en maquettes à l’échelle, semant le chaos et la désolation dans des univers de carton-pâte méticuleusement recréés. Plaisir régressif garanti pour le spectateur retombé en enfance : quel petit garçon n’a pas éprouvé sa toute-puissance de colosse en écrasant ses maisons de Lego ?

Après l’âge d’or des années 50 et 60, les titans titubent dès la fin des seventies. Les goûts du public changent, les grosses bêtes n’attirent plus les grosses foules. Malgré quelques films remarquables dans les années 80 (« Godzilla contre Biollante ») et 90 (la trilogie Gamera), le kaiju eiga semble menacé d’extinction. Mais le nouveau millénaire (et les peurs qui l’accompagnent?) marque leur retour en grâce avec les succès de « The host », « Cloverfield », « Pacific Rim » ou« Skull Island ». Même le Big G, qui avait fait ses adieux avec « Godzilla : final wars » en 2004, sort de sa retraite en 2014 pour « Godzilla » et « Godzilla : resurgence » en 2017. Seule ombre au tableau, l’abandon du suitmation au profit des effets de synthèse, ce qui fait de ces modernes kaiju eigas l’équivalent cinématographique de la cigarette électronique ou de la bière sans alcool : pour les accros au « vrai truc », il manque définitivement quelque chose…

Les monstres seraient-ils immortels ? Comme le chantait le Blue Oyster Cult dans leur hymne à Godzilla, « history shows again and again / How nature points out the folly of man ». Les daikaijus sont le reflet des erreurs de l’humanité (menace nucléaire, pollution, manipulation génétique…). Tant que les hommes feront eux-mêmes leur malheur, les monstres géants viendront les hanter.

Stéphane Bourcier

Tous les films du genre

1954 : Godzilla (Gojira) de Ishirô Honda
1955 : Jû jin yuki otoko d’Ishirô Honda
1955 : Le Retour de Godzilla (Gojira no gyakushû) de Motoyoshi Oda
1956 : Godzilla, King of the Monsters! de Ishirô Honda et Terry Morse
1956 : Rodan (Sora no daikaijû Radon) de Ishirô Honda
1957 : Prisonnière des Martiens (Chikyu Boeigun) de Ishirô Honda
1957 : La griffe géante de Fred F. Sears
1957 : Tokyo 1960 de Teodorico C. Santos
1958 : Varan, le monstre géant (Daikaijû Baran) de Ishirô Honda
1958 : L’abominable homme des neiges de Kenneth G. Crane
1959 : Nippon tanjô d’Iroshi Inakagi
1959 : Anak ng bulkan d’Emmanuel I. Rojas
1959 : Tuko sa Madre Kakaw de Richard Abelardo
1961 : Mothra (Mosura) de Ishirô Honda
1961 : Gorgo de Eugène Lourié
1961 : Reptilicus le monstre des mers de Sidney W. Pink
1962 : Astronaut 1980 (Yosei Gorasu) de Ishirô Honda
1962 : King Kong contre Godzilla (Kingu Kongu tai Gojira) de Ishirô Honda
1962 : Varan the Unbelievable de Jerry A. Baerwitz et Ishirô Honda
1962 : Kujira gami de Tokusô Tanaka
1963 : Atragon (Kaitei Gunkan) de Ishirô Honda
1964 : Mothra contre Godzilla (Mosura tai Gojira) de Ishirô Honda
1964 : Dogora, the Space Monster (Uchû daikaijû Dogora) de Ishirô Honda
1964 : Ghidrah, le monstre à trois têtes de Ishirô Honda
1965 : Gamera (Daikaijū Gamera) de Noriaki Yuasa
1965 : Frankenstein vs. Baragon de Ishirô Honda
1965 : Invasion Planète X (Kaijû daisenso) de Ishirô Honda
1966 : Godzilla, Ebirah et Mothra : Duel dans les mers du sud de Jun Fukuda
1966 : Gamera contre Barugon de Shigeo Tanaka
1966 : La Guerre des monstres de Ishirô Honda
1966 : Gamera l’invicible de Sandy Howard et Noriaki Yuasa
1966 : Majin de Kimiyoshi Yasuda
1966 : Le retour de Majin de Kenji Misumi
1966 : Le combat final de Majin de Kazuo Mori
1966 : Les monstres de l’apocalypse de Tetsuya Yamanouchi
1967 : Le Fils de Godzilla (Kaijûtô no kessen: Gojira no musuko) de Jun Fukuda
1967 : Gappa le Descendant de Godzilla (Daikyojû Gappa) de Haruyasu Noguchi
1967 : Gamera contre Gyaos de Noriaki Yuasa
1967 : La Revanche de King Kong (Kingukongu no gyakushu) de Ishirô Honda
1967 : Itoka le monstre des galaxies (Uchû daikaijû Girara) de Kazui Nihonmatsu
1967 : Yonggary: Monster from the Deep (Taekoesu Yonggary) de Kim Ki-duk
1968 : Gamera contre Viras (Gamera tai Uchû Kaijū Bairasu) de Noriaki Yuasa
1968 : Les envahisseurs attaquent (Kaijû sôshingeki) de Ishirô Honda
1969 : Latitude Zero (Ido zero daisakusen) de Ishirô Honda
1969 : Gamera contre Guiron (Gamera tai Daiakaijū Giron) de Noriaki Yuasa
1969 : Godzilla’s Revenge de Ishirô Honda
1969 : Devil fighter (Zhuo yao zhan mo) de Lei Pan et Chien Tang
1970 : Les Envahisseurs de l’espace de Ishirô Honda
1970 : Gamera contre Jiger (Gamera tai Daimajū Jaigā) de Noriaki Yuasa
1970 : Young flying hero (Xiao fei xia) de Chien Tang
1971 : Godzilla vs Hedora (Gojira tai Hedorâ) de Yoshimitsu Banno
1971 : Gamera contre Zigra (Gamera tai Shinkai Kaijū Jigura) de Noriaki Yuasa
1971 : Zhu Hong Wu de Ta-Chuan Hsu
1972 : Godzilla vs Gigan (Chikyû kogeki meirei: Gojira tai Gaigan) de Jun Fukuda
1972 : Daigoro vs Goliath de Toshihiro Iijima
1973 : Godzilla vs Megalon (Gojira tai Megaro) de Jun Fukuda
1974 : Godzilla contre Mecanik Monster (Gojira tai Mekagojira) de Jun Fukuda
1974 : Hanuman vs 7 Ultraman (Urutora 6-kyodai tai kaijû gundan) de Sompote Sands et Shohei Tôjô
1974 : La fin du monde d’après Nostradamus de Toshio Masuda
1975 : Mechagodzilla contre-attaque (Mekagojira no gyakushu) de Ishirô Honda
1975 : Super Inframan (Zhong guo chao ren) de Shan Hua
1975 : Monster from the sea (Hai mo) de Han-Hsiang Yu
1976 : King Kong revient de Paul Leder
1976 : Centre terre, septième continent de Kevin Connor
1976 : Guan Yu vs the aliens (Zhan shen) de Hung Min chen
1977 : Le monstre de la préhistoire de Junji Kurata
1977 : Le colosse de Hong-Kong de Meng Hua Ho
1977 : Godzilla (version colorisée) de Luigi Cozzi, Ishirô Honda, Terry O. Morse
1977 : Sea god and ghosts (Long wang san tai zi) de Sheng-En Chin et Fu-Wen Chung
1977 : Le dernier dinosaure d’Alexander Grasshoff
1979 : Ultraman : Monster big battle (Urutoraman – Kaijû daikessen)
1979 : Ultraman (Urutoraman) d’Akio Jissôji
1980 : Gamerak (Uchû Kaijū Gamera) de Noriaki Yuasa
1980 : Diva in the Netherworld (Utahime makai o yuku) de Takafumi Nagamine
1982 : The fairy and the devil (Guan shi yin ya Hai long wan) de Tai Chiang
1984 : Le Retour de Godzilla (Gojira) de Koji Hashimoto
1984 : The Ultraman story (Urutoraman sutori) de Koichi Takano
1984 : Ultraman Zoffy (Urutoraman Zofuii)
1984 : King of snake (Da she wang) de Yu-Lung Hsu
1985 : Pulgasari de Shin Sang-ok
1985 : Godzilla 1985 de R.J. Kizer et Koji Hashimoto
1988 : Thunder of gigantic serpent de Godfrey Ho
1989 : Godzilla vs Biollante (Gojira tai Biorante) de Kazuki Omori
1989 : Ganheddo de Masato Harada
1990 : Ultraman Q : the movie (Urutora Q za mûbi : Hoshi no densetsu) de Akio Jissôli
1991 : Godzilla vs King Ghidorah (Gojira tai Kingu Gidorâ) de Kazuki Omori
1992 : Godzilla vs Mothra (Gojira tai Mosura) de Takao Okawara
1993 : Godzilla vs Mechagodzilla 2 (Gojira VS Mekagojira) de Takao Okawara
1994 : Godzilla vs Space Godzilla (Gojira VS Supesugojira) de Kensho Yamashita
1994 : Yamato Takeru de Takao Okawara
1995 : Gamera : Gardien de l’Univers de Shūsuke Kaneko
1995 : Godzilla vs Destroyah (Gojira VS Desutoroia) de Takao Okawara
1996 : Gamera 2: Attack of Legion de Shūsuke Kaneko
1996 : Rebirth of Mothra de Okihiro Yoneda
1996 : Zarkorr! The Invader de Michael Deak et Aaron Osborne
1996 : Ultraman Zearth (Urutoraman Zeasu) de Shinya Nakajima
1997 : Rebirth of Mothra 2 de Kunio Miyoshi
1997 : Ultraman Zearth 2 de Kazuya Konaka
1997 : Anak ng bulkan de Cirio H. Santiago
1998 : Rebirth of Mothra 3 de Okihiro Yoneda
1998 : Godzilla de Roland Emmerich avec Matthew Broderick et Jean Reno
1998 : Kraa! the Sea Monster de Aaron Osborne et Dave Parke
1998 : Ultraman Tiga & Ultraman Dyna : warriors of the Star of Light (Urutoraman Tiga & Urutoraman Daina : Hikari no hoshi senshi tachi) de Kazua Konaka
1998 : Ultraman Tiga & Ultraman Dyna & Ultraman Gaia : battle in hyperspace (Ultraman Tiga & Ultraman Gaia : Chô jikû no daikessen) de Kzuya Konaka
1998 : Daikajû Tôkyô ni arawaru de Takeshi Miyasaka
1999 : Godzilla 2000 (Gojira ni-sen mireniamu) de Takao Okawara
1999 : Yonggary (Yonggari) de Shim Hyung-rae
1999 : Gamera 3: The Revenge of Iris de Shūsuke Kaneko
2000 : Godzilla X Megaguirus Masaaki Tezuka
2000 : Ultraman Tiga : the final odyssey de Hiroshi Nagano
2001 : Godzilla, Mothra and King Ghidorah de Shūsuke Kaneko
2002 : Godzilla X Mechagodzilla de Masaaki Tezuka
2003 : Godzilla, Mothra, Mechagodzilla: Tokyo S.O.S. de Masaaki Tezuka
2003 : Ultraman Cosmos 2 : the blue planet (Urutoraman Kosumosu : the blue planet) de Tsugumi Kitaura
2004 : Godzilla: Final Wars (Gojira: Fainaru uôzu) de Ryuhei Kitamura
2004 : Garuda, le retour du Dieu prédateur (réalisateur : Monthon Arayangkoon)
2006 : Gamera: The Brave (Chīsaki Yūsha Tachi ~Gamera) de Ryuta Tasaki
2008 : Guilala’s counter attack de Minoru Kawasaki
2004 : Ultraman de Kazuya Konaka
2006 : The host de Joon-ho Bong
2006 : Urutoraman Mebiusu ando Urutora kyôdai de Kazuya Konaka
2007 : Big man Japan d’Hitoshi Matsumoto
2007 : D-War : la guerre des dragons de Hyung-rae Shim
2008 : Girara no gyakushû : Tôya-ko Samitto kikiippatsu de Minoru Kawasaki
2008 : Cloverfield de Matt Reeves
2008 : Shinkaijû Reigô de Shinpei Hayashiya
2008 : Daikessen ! Chô urutora 8 kyôdai de Takeshi Yagi
2008 : Monster d’Eric Forsberg
2009 : Demekingu de Kôtarô Terauchi
2009 : Daikajû Batoru : Urutora Ginga Densetsu – The movie de Koichi Sakamoto et William Winckler
2009 : The dark and long hair monster (Chohatsu Daikaiji Gehera) de Kyotaka Taguchi
2010 : Daimajin Kanon de Yukiko Ikeda
2010 : Death Kappa de Tomo’o Haraguchi
2012 : Urotoman sâga de Hideki Oka
2013 : Pacific Rim de Guillermo del Toro
2013 : Atlantic Rim : world’s end de Jahred Cohn
2013 : Godzilla de Gareth Edwards
2015 : Shingeki no kyojin de Shinji Higuchi
2015 : Shingeki no kyojin endo obu za wârudo de Shinji Higuchi
2015 : Yakuza Apocalypse de Takashi Miike
2015 : Ultraman X de Kensuke Takahashi
2016 : Godzilla : resurgence (Shin Gojira) d’Hideaki Anno et Shinji Higuchi
2016 : Gekijouban Urutoraman X : Kitazo ! Warera no Urutoraman de Kiyotaka Taguchi et William Winckler

Vidéos

Les films du genre disponibles