santo

Présentation du personnage

El Santo, el Enmascarado de Plata1 (né le 23 septembre 1917 à Tulancingo, Hidalgo – mort le 5 février 1984 à Mexico), de son vrai nom Rodolfo Guzmán Huerta est un catcheur mexicain de lucha libre, acteur de cinéma et héros populaire.
El Santo est certainement le catcheur le plus connu d’Amérique latine, et il a acquis le titre de « légende » de la lucha libre dans son pays. En près de quarante ans de carrière, il fut élevé au rang de héros populaire, symbole de justice, au travers des exploits de son personnage de bandes dessinées et de films. Sa célébrité tient d’ailleurs davantage à sa carrière cinématographique qu’à sa carrière de sportif. Il fut enterré avec son célèbre masque.

 

Santo et le cinéma

Dans les années 1950, l’artiste et éditeur José Guadalupe Cruz lance la publication d’une bande dessinée d’El Santo, faisant de lui le premier personnage luchador de l’histoire du neuvième art mexicain.
Devant le succès du comic, Fernando Osés, lutteur et acteur, l’invite à débuter au cinéma. Sans abandonner la lucha libre, El Santo tourne en 1958 dans deux films de Joselito Rodríguez : Santo contra el Cerebro del Mal et Santo contra los hombres infernales, coproduits avec Cuba et achevés un jour avant l’entrée à La Havane de Fidel Castro proclamant la victoire de la révolution cubaine. Ces deux films sont souvent considérés comme ratés, voire très mauvais en raison d’un budget réduit et d’une grande part d’improvisation. Cependant, ils touchent un large public et deviennent rapidement un succès commercial.
El Santo enchaîne donc les films pendant près de trente ans, se convertissant peu à peu en héros populaire auprès des enfants et des adultes. Le film le plus apprécié est certainement Las Momias de Guanajuato, où El Santo apparaît aux côtés de Blue Demon et Mil Máscaras, tandis que le plus connu internationalement Santo vs. las Mujeres Vampiro de 1962, paru sous les différents titres Santo vs the Vampire Women, The Saint Against the Vampire Women, Samson vs the Vampire Women, El Santo contra Las Vampiras et en France Superman contre les femmes vampires. Doté du plus grand budget de la série, les femmes vampires introduit la mythologie d’El Santo, où le lutteur est le dernier descendant d’une longue lignée de héros qui affrontent les forces du mal. Les films sont un grand succès commercial également : chacun permet de produire le suivant, et les ventes de la bande dessinée et des salles de combats suivent en conséquence.

Filmographie complète

1958 Santo contre l’esprit du mal (Joselito Rodriguez)
1958 Santo contre les hommes de l’enfer (Joselito Rodriguez)
1961 Santo contre les zombies (Benito Alazraki)
1961 Santo contre le baron du crime (Federico Curiel)
1961 Santo à l’hôtel de la mort (Federico Curiel)
1961 Santo contre le cerveau diabolique (Federico Curiel)
1962 Superman contre les femmes vampires (Alfonso Corono Blake)
1963 Santo et le musée de cire (Alfonso Coronoa Blake)
1963 Santo vs. el estrangulador (René Cardona)
1963 Santo contre le spectre (René Cardona)
1964 Blue Demon contra el poder satánico (Chano urueta)
1964 El hacha diabólica (José Diaz Morales)
1964 Atacan las brujas (José Diaz Morales)
1965 Profanadores de tumbas (José Diaz Morales)
1965 El barón Brákola (José Diaz Morales)
1966 Santo contre l’invasion des martiens (Alfredo B. Crevenna)
1966 Santo, el Enmascarado de Plata vs. los villanos del ring (Alfredo B. Crevenna)
1966 Operación 67 (René Cardona et René Cardona Jr)
1967 Superman contre l’invasion des martiens (Alfredo B. Crevenna)
1966 El tesoro de Moctezuma (René Cardona et René Cardona Jr)
1968 Santo et le trésor de Dracula (René Cardona)
1968 Santo contre Capulina (René Cardona)
1969 Santo contre Blue Demon dans l’Atlantide (Julian Soler)
1969 Santo et Blue Demon contre les monstres (Gilberto Martinez Solares)
1969 Le Monde des Morts (Gilberto Martinez Solares)
1969 Santo contre les chasseurs de tête (René Cardona)
1969 Santo face à la mort (Fernando Orozco)
1970 Santo et la vengeance des femmes vampires (Federico Curiel)
1970 Santo contra los jinetes del terror (René Cardona)
1970 Santo contre la mafia du vice (Federico Curiel)
1970 Santo et la vengeance de la momie (René Cardona)
1970 Santo contre les momies de Guanajuato (Federico Curiel)
1971 Santo contre les assassins des autres mondes (Ruben Galindo)
1971 Santo et l’Aigle Royal (Alfredo B. Crevenna)
1971 Mission Suicide (Federico Curiel)
1971 Santo contre la fille de Frankenstein (Miguel M. Delgado)
1972 Magie noire à Haïti (Alfredo B. Crevenna)
1972 Santo et Blue Demon contre Dracula et le loup-garou (Miguel M. Delgado)
1972 Les Bêtes de la terreur (Alfredo B. Crevenna)
1972 Santo contre les ravisseurs (Federico Curiel)
1973 Santo et Blue Demon contre le Docteur Frankenstein (Federico Curiel)
1973 Santo contre le Docteur Muerte (Rafael Romero Marchent)
1974 La venganza de La Llorona (Miguel M. Delgado)
1975 Anónimo mortal (Aldo Monti)
1976 Santo et le mystère de la perle noire (Fernando Orozco)
1976 Santo contre les loups (Rubén Galindo et Jaime Jiménez Pons)
1976 México de mis amores (Nancy Cardenas)
1977 Santo et l’or noir (Federico Curiel)
1977 Misterio en las Bermudas (Gilberto Martinez Solares)
1979 Santo en la frontera del terror (Rafael Perez Grovas)
1981 Santo contre le meurtier de la télévision (Rafael Perez Grovas)
1981 Chanoc et le fils de Santo contre les vampires meurtiers (Rafael Perez Grovas)
1982 El puño de la muerte (Alfredo B. Crevenna)
1982 La furia de los karatecas (Alfredo B. Crevenna)
2001 Santo Infraterrestre (Hector Molinar)

Vidéos

Films disponibles